S’armer de patience

« Tout européen qui vient en Inde gagne de la patience, s’il n’en a pas. Et il la perd, s’il en a. »

IMG_0384
Patience, Patience.

Le proverbe indien dit bien vrai. La patience est une règle d’or ici, difficilement mesurable pour nos tempéraments « fonceurs » d’européens. La « zen attitude » s’apprend et devient d’ailleurs quasiment vitale pour relativiser les moindres gestes du quotidien.

La problématique du transport à elle seule illustre le sujet. Parcourir les 3,9 km qui séparent Raheja hospital (près du bidonville de Dharavi) de l’appartement demande 50 minutes en heure de pointe et 25 minutes au plus vite. Le tout en grillant les feux et en roulant sur la file à contre-sens !

La patience se requiert aussi dans les relations humaines. En Inde, on ne dit jamais vraiment « Oui » ou « Non ». La semaine dernière, la réparation d’une ventilation et le rechargement en gaz de la climatisation ont fait l’objet de six ou sept venues. L’un vient voir, l’autre vérifie une seconde fois, le troisième prend des mesures, le quatrième fait signer les papiers. Le système du travail indien est fondé sur la division des tâches strictes. Et ce respect de la hiérarchie peut vite devenir un facteur de blocage lorsqu’il s’agit de prendre une décision rapidement.

Au local de l’association, la patience – de pair avec la persévérance – devient là aussi fondamentale. Surtout lorsqu’il s’agit de faire du montage vidéo sur Adobe première avec un ordinateur vieillissant et une connexion très lente. L’export d’un dossier qui prendrait habituellement 10 minutes prend deux heures. Et ma gêne pour le retard occasionné dans ces conditions fait d’ailleurs sourire Nawneet.

« Take your time », me dit t-il lorsque je grimace devant l’ordinateur.

Il faut oublier la vitesse, la rentabilité, le gain de temps. Et c’est d’ailleurs-là où l’on peut saisir des instants de vie insoupçonnés : cet homme endormi sur sa charrette, cette femme aux aguets d’éventuels acheteurs de poissons, ces enfants courant en toute insouciance au bord des routes.

En Inde, la valeur du temps n’a plus vraiment d’importance. Seul le moment présent compte. Il faut accepter de ne plus contrôler les choses et laisser l’Inde s’imprégner en nous au fil des jours.

Publicités

4 réflexions sur “S’armer de patience

  1. La patience, quelque chose avec lequel tu n’es pas née ma petite.. Bonne nouvelle si l’Inde t’en apporte comme tu l’explique si bien! GREAT

    J'aime

  2. Mathilde

    Question.

    Toutes les personnes à qui j’ai fait suivre ton blog peuvent elles voir ce nouvel article … ou dois –je le renvoyer.

    Bises

    maman

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s