Découverte d’un autre Mumbai, où tout près des bidonvilles se vendent des diamants

IMG_0679Des sept îles traditionnelles, aujourd’hui connectées en une seule ville appelée Mumbai, nous n’en avons jusque là découvert qu’une infime partie. Du Mumbai de la semaine (Dharavi pour moi et quartier de Mahim pour Alain), nous avons goûté au Mumbai du week-end ! Plus touristique et situé au sud de la ville. Il n’a pas la même allure, les mêmes saveurs, les mêmes odeurs, la même vie sociale. Le contraste saute au yeux au fil du trajet. Le paysage change, l’architecture britannique s’impose, la vue des déchets et de la misère s’estompe. 

IMG_0719Après une heure de taxi, la Gateway of India s’offre à nous. La porte de l’Inde, arc de triomphe symbolisant l’indépendance indienne et la fin de la colonisation britannique, surplombe la mer et attire des hordes de touristes. On se glisse dans la foule, alpagués par des vendeurs à la sauvette qui revendent trois fois plus chères des places pour L’Ile aux éléphants. IMG_0741Le nom est trompeur … Il n’y a pas d’éléphants sur cette cité classée au patrimoine de l’Unesco mais des grottes et des singes !

Nous embarquons pour une heure de bateau sur une mer houleuse et un ciel clément pour une période de mousson. Le bruit incessant de la ville s’éloigne, le vent frais de l’océan indien nous caresse le visage.

Les vestiges hindous promettent un beau spectacle… Et les singes aussi ! Ils sont dix fois plus nombreux que les habitants sur cette île, située à dix kilomètres de Mumbai. En arrivant, un habitant nous donne quelques conseils avisés pour notre visite. Il habite ici, avec sa famille.

Il y a trois villages sur cette île qui compte au total environ 1 100 habitants. Les singes, eux, sont plus de 10 000 et il vaut mieux s’en méfier.IMG_0773

Nous le prenons au mot. Il est courant que les visiteurs se fassent arrachés des mains leurs objets personnels, bouteilles d’eau et nourriture. Le long du chemin qui mène aux grottes, les étals se multiplient à perte de vue.

IMG_0858En une vingtaine de minutes, et une centaine de marches grimpées, nous atteignons ce qui constitue l’un des ensembles rupestres les plus célèbres de la région (Retrouver les photos dans la rubrique « Dans l’oeil du viseur » – A la découverte de Mumbai).

En marche vers le bateau, je m’arrête contempler un collier en pierres qui me tape à l’œil. Le vendeur m’en propose 1 300 roupies … Autrement dit, l’arnaque. Je négocie 500 roupies. Il accepte finalement 750 rps (environ 10 euros). Mais au moment de sortir mon pIMG_0762orte-feuille, l’ambiance dégénère. Alain vient de demander l’avis d’un jeune ado indien qui nous suit depuis le départ. Il nous assure, devant le vendeur, que le collier est bien trop cher et qu’ailleurs, il se vend 300 roupies. En rogne, le vendeur apprécie mal l’entourloupe et le prend à parti. Le ton monte, l’adolescent tient tête et c’est finalement toute sa famille, interpellée, qui s’en mêlera…

Nous quittons l’île sur cette épisode un peu tumultueux, direction le quartier de Colaba. Juste avant de partir, nous enchaînons une série de portraits avec des indiens … fascinés devant les peaux blanches.

Colaba, Fort, Churchate, nous nous laissons bercer d’un quartier à l’autre. Époustouflés devant les joyaux architecturaux dans cette partie de la ville. Elle diffère tant de notre espace de vie, plus au centre de Mumbai, qu’on se croirait dans une toute autre région.IMG_0945IMG_0914

Nous rencontrons un indien, heureux de trouver des français – pays qu’il « aime tant »- sur son chemin. Après de brefs échanges, il veut rendre la pareille à ceux qui l’ont chaleureusement accueillis et propose de nous guider jusqu’au point  » Tourist information ». Ça tombe bien … Nous le cherchons depuis 20 minutes ! Et aveuglement, nous tombons dans un attrape touriste. La manœuvre est même soigneusement préparée (analyse faite, bien sûr, après-coup). Alors que nous marchons pendant 15 minutes à ses côtés, le jeune homme nous parle de son futur séjour à Paris, nous demande d’où nous venons, combien de temps nous restons et ce que nous comptons visiter.IMG_0886

Bref, nous lui offrons toutes les informations sur un plateau. Il n’a plus qu’à envoyer un sms à son confrère du pseudo « office de tourisme ». Ce n’est qu’une fois dans une rue annexe que nous comprenons le mauvais tour. Nous entrons dans le lieu, alors que le patron est sorti discrètement récupérer toutes les informations sur notre profil. Il revient, naturel, et connaît déjà chacune de nos réponses. Et malgré notre insistance pour seulement avoir des cartes de la ville gratuites, il continue son blabla pour tenter de nous vendre un circuit organisé. On s’en sortira, bien sûr, sans un sou de versé mais le stratagème nous a bien scotché.

L’ardeur ravivée, nous décidons de repartir en train. C’est aussi pour admirer le Chratrapati Shivaji Terminus, anciennement appelée Gare Victoria. Impossible néanmoins de monter dans le même wagon pour rentrer à Bandra. Depuis 2012, des « Wagons femmes » ont été créés pour dissuader les mains baladeuses. Dans des wagons transportant jusqu’à 5 300 voyageurs aux heures de pointe (Selon Times of India), l’initiative était plus qu’attendue par les femmes. Et le système semble assimilé par les deux sexes.

Des regards noirs se posent sur moi quand j’entre dans le wagon homme. Je cours finalement plus loin, rejoindre celui des femmes. Sans regret ! L’ambiance est bon enfant, colorée, épicée. On y vend des bijoux, des graines de maïs, des bananes ou des gourmandises à grignoter le temps du voyage.

Ce n’est pas le cas d’Alain. Il vient de jouer à une partie humaine de Tétris en tentant de se frayer une place dans son wagon bagages, où une cinquantaine d’hommes s’entassent dans 10 m2.

Publicités

3 réflexions sur “Découverte d’un autre Mumbai, où tout près des bidonvilles se vendent des diamants

  1. Très belle aventure Humaine! L’Inde est un pays qui ne laisse pas indifférent, voire qui ne laisse pas indemne tant la misère peut-être grande. Les plus démunis d’entre eux apparaissent le plus souvent résignés ..À bientôt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s